Bienvenu tout le monde
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ff8 - Et si tu n'était plus là... > by grenat<

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grenat
p'tit brin d'invokeuse
p'tit brin d'invokeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 635
Age : 26
Rang pour les jeux : Invokeuse membre d'Avalanche et du Seed
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: ff8 - Et si tu n'était plus là... > by grenat<   Sam 25 Fév - 0:43

Le bruit de la fête résonnait encore dans la grande salle. Sur la terrasse, elle regardait le ciel, les cheveux au vent, révélant deux pairs d’ailes derrière son dos. Souriante, elle profitait de ce jour de victoire. Quand devant elle, une étoile filante passa, elle le regarda, pointa son doigt et dans ses yeux on lisait « tu te souviens ? » Tout ce passa pendant une fraction de seconde qui lui paru une éternité. Il avait pris sa main, s’approcha d’elle, d’abor surprise de ce geste, elle se laissa faire, et au clair de lune, les amoureux s’embrassèrent…
Elle le serra tendrement, en pensant que jamais plus elle ne le quitterait. Mais pourtant, ce qu’elle ne remarqua pas, c’était que dans les yeux de celui qu’elle aimait, quelque chose avait changé…

Chapitre 1

- NON ET NON !

Squall referma brutalement la porte du bureau du proviseur, celui-ci réapparut l’air gêné, se passant la main dans les cheveux avec un air de chien battu. Sans ce retourné, le jeune homme rétorqua :

- Inutile d’insister…

- Voyons Squall…

Celui-ci serra le poing et le proviseur arrêta ses pas. Un silence s’installa entre les deux hommes, puis un éclat de rire résonna. Surpris Squall se retourna, abasourdie il dévisagea Cid qui était hilare.

- J’aurais pensé que tu avais un peu plus changé !

Squall baissa la tête.

- Allez, j’ai toute confiance en toi, ajouta Cid en serrant la main du seed.

- Je ne suis pas près à devenir proviseur de la BGU…

- Voyons ! Ne ment pas, tu la déjà dirigé est tu en était devenue le chef. Allons, allons Squall, les élèves seront ravis que un peu de jeunesse remplace leurs vieux proviseurs.

Squall ne trouva rien à redire. Il regarda Cid qui lui tournait maintenant le dos.

- Et puis, je compte recrée l’orphelinat, comprends moi, Edea à besoin de moi.

- Linoa aussi a besoin de moi, et plus que vous ne le pensez, murmura Squall…

- Tu as dit quelque chose ?

Il hocha négativement la tête.

- Bon, he bien je crois que la réponse est affirmative n’est ce pas ? continua Cid dans un sourire.

Squall détourna son regard et rejoignis l’ascenseur. Alors que les portes se refermait, il entrevit « l’ancien » proviseur.

- Merci Squall…

Il avançait maintenant sans itinéraire fixe dans les couloirs de la BGU, mais bientôt une voix résonna.

- SQUAAALL !

Il soupira et se retourna en manquant de trébuché sous l’étreinte de Linoa.

- Ben, qu’est ce que tu as ?

- Non, rien…

- Oh non ! Dit ça ne va pas recommencer tes moments de crise hein ?!

- Linoa…

- Naan ! Répond à ma question avant, alors ?

Il la regarda fatigué.

- C’était quoi la question ?

Elle se frappa le front en hochant négativement la tête.

- Que t’as dit le proviseur ?

Squall voulu répondre que maintenant, c’était LUI le proviseur mais le grésillement du haut parleur annonça.

- Bonjour jeunes élèves de Balance ! J’ai une importante nouvelle à vous parvenir ! S’est avec beaucoup de peine que je vous avoue ma démission…

Un crie de stupeur se fit entendre, tout les élèves se regardait affolé, Linoa dévisagea son petit ami en espérant une réponse.

- Mais, ne vous inquiété pas ! Car je remets en toute confiance mon poste… A Squall Leonhart.

Un bond se fit dans le cœur de celui-ci. Il regarda autour de lui, un silence c’était prolongé… Puis quelqu’un commença à applaudir, puis toute la foule, on l’acclamait, même quelques filles osèrent sauter à son cou sous la poigne rageuse de Linoa qui s’agrippait à la main du nouveau proviseur. Gêné, il partit à grand pas vers le parc. Linoa le suivit, bras croisé.

- Dit donc tu aurais pu me le dire plus tôt !

- …

- Yo Squall !

Zell bondit sur lui en mimant un coup de poing.

- Ou plutôt « monsieur le directeur » haha ha.

- Arrête Zell, Squall mérite parfaitement cette place.

Quistis avait pris place à côté du jeune homme blond et regardait Squall avec un air sérieux.

- Tu t’en sens réellement capable ?

- Euh…


- Bien sur que oui ! répondit Linoa en s’agrippant de plus belle à son bras.
Quistis leurs sourit, même si au fond d’elle, voir les deux amoureux ensemble lui faisait affreusement de mal, elle n’avouera jamais qu’elle aurait aimé que se soit elle qui soit au bras de Squall…

*****
Les 6amis avait pris place à la cafete, Irvine et Selphie les avait rejoint, mais dans la main ^^. Maintenant, ils étaient considérés comme des héros, et à leur passage tout le monde les saluait.

Zell s’approcha de la table :

- L’avantage, s’est que maintenant il me garde des bretzels dit il d’un air gourmand en les laissant tombé su la table.

- Squall, sourit un peu tu était si craquant hier… Dit Linoa avec un air moqueur tout en faisant tourné la paille dans son verre.

Tout le monde ria doucement. Aucun d’eux n’avait raté la scène d’hier, évidement… Seul Quistis ne fit qu’un sourire gêner. Elle fut donc la seul à remarqué le regard soucieux de Squall, mais elle pensa « Il doit être juste inquiet après sa nomination »…

*****

Squall était maintenant seul dans son nouveau bureau, il s’assit lourdement sur le canapé et pris sa tête dans ses mains. Il s’empêchait de pleurer. Non pas pour sa nomination, mais… Pour Linoa. Il donna un coup de poing dans le coussin le plus proche.

- Comment faire pour te sauver ?

Il l’avait compris… Un jour, Linoa deviendrait Ultimécia, c’était inévitable.


ben voilà c'est le premier chapire d'une fanfic que j'ecrit depuis un mois déjà, dite moi se qu vous en pensez et pis si je peux amelioré ertain chose et tout et tout ^^ merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://japan-h3art.actifforum.com
linoa
Sorciére blanche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3714
Age : 29
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: ff8 - Et si tu n'était plus là... > by grenat<   Sam 25 Fév - 0:46

moi je l'ai déja lue sur ton sky et je l'adore de trop continue la c'est trop bo y a rien a changez moi j'adore

kisss

_________________
I"ll be here... Why?... I"ll be waiting here... For what?... I"ll be waiting ...for you... so... If you come here... You'll find me... I promise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-univers.forum2jeux.com
Yuna
Agathe the power
Agathe the power
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2131
Age : 26
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: ff8 - Et si tu n'était plus là... > by grenat<   Sam 25 Fév - 0:57

linoa a reson il é tro tro bien ne chang rien c tro tro bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://em0pix.skyblog.com
Grenat
p'tit brin d'invokeuse
p'tit brin d'invokeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 635
Age : 26
Rang pour les jeux : Invokeuse membre d'Avalanche et du Seed
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: ff8 - Et si tu n'était plus là... > by grenat<   Sam 25 Fév - 15:38

mercii les filels c tro zentil ! voilà le deuxiéme chapitre !

Chapitre 2.

- Squall ?

Elle était entrée à pas feutré. Devant, Squall était assis le regard vide, fixant un point inexistant sur son bureau. Il ne l’avait pas entendu entrez.

- Tu… Est sur que sa va ? Questionna t’elle en posant sa main sur le front de son petit ami.

Il sursauta se rendant soudainement compte de la présence de la jeune fille.

- Oui, ne t’inquiète pas…

- Et comment faire pour ne pas m’inquiéter ? répondit Linoa d’un ton las.

- Il faut juste que je me repose, dit t’il en se levant brusquement.

- Squall !


Il resta immobile et se laissa repousser par le doigt menaçant de sa petite amie pointée sur sa poitrine. A bout de force, il céda et s’assit face à sa compagne qui le fixait droit dans les yeux les mains appuyées sur l’accoudoir de sa chaise.

- Toi, tu me caches quelque chose…

Il détourna son regard. Que lui dire ? Lui répondre ? Lui cacher… Peut être avait il vu faux… Peut être avait elle réellement perdu ses pouvoirs, après tout… Il se força à lui renvoyer un sourire.

- Et en plus tu te moques de moi !

Elle le dévisagea et s’en alla furieuse. Un bruit strident retentit, il tenta d’appeler Linoa mais ses forces le quittaient, il tomba à genoux à même le sol, autour de lui tout devient flou.

- Ellonne ? Pas maintenant ! susurra t’il.

- SQUALL !

La dernière image qu’il vu était celle de Linoa ce précipité sur lui.

***
Il revivait se propres souvenirs. Il se voyait, seul errant dans la compression temporelle, chancelé et tombé à bout de force. Une forme blanche déchira les ténèbres, une plume, un symbole d’espoir, il ouvrit lentement là main et tout se métamorphosa autour de lui. S’est à ce moment qu’il l’aperçu, Linoa, au milieu des fleur, lui tournant le dos. IL tenta de l’appeler, en vain. C’était horrible, elle ne voulait plus l’entendre ? Il hurla son nom, sans s’entendre, elle se retourna lentement et là… Tout s’enchaîna d’une vitesse vertigineuse. Il se souvint de sa première rencontre, mais il ne pouvait plus voir le visage de Linoa, il revoyait des passages de sa vie, mais sans jamais apercevoir celle les yeux de celle qu’il aimait. Squall tentait de revenir à la réalité mais quelque chose de plus fort le retenait dans cette dimension. Il vit Edea posséder, il vit Ultimecia, se regard, de plus en plus proche, de plus en plus prenant, non c’était impossible ! Le casque spatial explosa, Linoa était morte, il n’avait pas réussi à la sauver ! Squall sentit un poids énorme, il hurla. Un éclair blanc surgit.

***
Il se releva brusquement le souffle cour si bien qu’il fût pris d’un vertige et retomba lourdement la main sur le front. Il prit conscience qu’il était allongé dans l’infirmerie et que Linoa se tenait près de lui, l’angoisse se lisait dans ses yeux sombres, ce regard… Il tenta de se contrôler haletant, fixant Linoa, elle est là, tout va bien…

- Squall… dit elle d’une voix implorante.

- Linoa, où est Ellonne ? dit il d’une voix saccadé.

- Ellonne ? Répéta t’elle incrédule…

Surprise, elle regarda autour d’elle sans trouvé de réponse, elle frappa le lit et répondit avec une voix rageuse.

- Va tu m’expliquer oui ?

- Linoa est ce que…

Elle s’assit et força Squall à la regarder. Celui-ci considéra ses mains en proie de trouver la meilleure façon de poser la question, sentant le regard interrogateur de Linoa de plus en plus pesant, il opta pour la demande la plus franche.

- As-tu gardé tes pouvoirs ?

Elle le regarda les yeux ronds et resta bouche bé quelque instant. Il ne savait pas si il regrettait ses paroles ou non, de toute manière, il avait besoin d’une réponse.

- Tu ne veux plus de moi parce que je suis une sorcière, c’est ça ? interrogea t’elle
Il la prit par les épaules.

- Ne dit jamais ça Linoa, n’oublie jamais, que… Que je t’aime.

Elle le regarda des larmes brillant dans ses yeux. Il ne lui avait jamais dit… Ces mots, ou plutôt, on ne lui avait jamais susurré avec une telle force dans la voix, elle prit sa main et baissa la tête…

- Répond moi s’il te plait, s’est très important, continua Squall les yeux fermé.

- Je crois que, que tout mes pouvoirs non pas était totalement détruit parce que… Je… J’ai gardé ma limit break canonisation… Et… Celle-ci m’a été donnée quand j’ai reçu les pouvoirs de Ultimécia. Mais…


La nouvelle percuta en plein fouet Squall qui ne prit pas patiente à écouter la fin de la phrase.

- Linoa, il faut qu’on aille voir Ellonne, elle…Elle sais quelque chose, je crois.

Elle n’osa pas l’interroger plus, elle murmura « oui » il l’embrassa et quitta les lieux, elle, elle resta assise sur le lit.

- Squall ! Squall revient ici ! Cria le docteur kadowakie. A les hommes je vous jure maugréa t’elle en revenant au comptoir.

Mais Linoa n’y prêta guerre d’attention, elle s’approcha de la fenêtre, au dehors, la mer reflétait les lumières de la BGU, le ciel était sombre, couleur encre… En elle s’ouvrit une peur énorme, une peur inexplicable. La jeune fille attrapa machinalement la bague de Squall qui ornait sa chaîne, pour elle s’était bien plus qu’un simple collier, s’était une promesse, la promesse de ne jamais se quitté. Calment tant bien que mal cette nouvelle appréhension, elle se leva à son tour, et repartit d’un pas lent.
Alors qu’elle errait dans les couloirs vides de la BGU, les hauts parleurs lui retransmettaient la voix de Squall.

- Euh, vous… Vous m’entendiez ? Hum bon… Nous allons nous poser près de Winhil. Ce ne sera pas long… Voilà les cours continueront cependant. Quistis j’aurait besoin de toi s’il te plait.

Linoa rougit de jalousie. Elle donna un coup de pied dans la fontaine qui accentua sa douleur. Tout en jurant, elle boitât jusqu’au balcon et trébucha en se rattrapant tant bien que mal à la rambarde. Ses cheveux tombèrent devant ces yeux, elle resta immobile un moment.

- Qu’est ce que tu pense de moi Squall ? Pourquoi ne me dit tu rien ? En faite, Tu as peur, de quelque chose en moi… ? Des mes pouvoirs, mais, pourquoi ? se questionna t’elle a elle-même d’une voix basse.

La jeune fille avait pausé la question à voix basse, espérant presque une réponse, mais personne ne la lui donna. Elle s’agrippa de plus belle au balcon.

- Et… Moi aussi, tu sais, j’en ai peur…

Une larme coula et tomba sur le rebord.

***
- Tu m’as appelé Squall ?

Quistis avait un air fatigué, il était tard, mais elle ferait tout ne serait ce que pour voir Squall.
Il était assis sur le canapé, les mains contre le front, tentant, en vain, d'étudier la situation.

- Tout va bien ?

- Quistis… Il faut que tu prennes des seed avec toi, vous partirez à l’orphelinat, retrouve Edea, il faut que je lui parle. Ensuite analyse ce qu’il reste de l’influence de Ultimecia.

- Tu veux dire ou elles avaient installé son château ?

- Oui devant le…

Squall releva brusquement la tête est devint pâle. La ou ils c’était fait la promesse… De ne jamais ce quitter, Linoa et lui.

- Bien, Squall…

Comme il ne bougea pas, elle s’approcha de lui.

- Squall, quelque chose ne va pas ?

Elle pris son épaule et il fut presque gêner par ce geste.

- Ce n’est pas le problème, Quistis, à part si tu sais comment on peut changer le futur ?

- Tu veux dire, pour Ultimecia ? Il est inévitable, mais dans le futur comme dans le présent nous l’aurons détruit Tu na pas a t’en sou…

Quistis fut projeté en arrière. Squall la regardait le regard plein de haine. Elle ne bougea pas, trop surprise par la tournure des événements. Finalement il lui dit dans un chuchotement de sortir. Elle s’exécuta, mais quand elle s’échappa de la pièce, elle pleura longtemps…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://japan-h3art.actifforum.com
Yuna
Agathe the power
Agathe the power
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2131
Age : 26
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: ff8 - Et si tu n'était plus là... > by grenat<   Sam 25 Fév - 16:12

alala c tro bo toi linoa et tidus vs mavé changer parc avt jaimé pa lir ^^ mé vo istoir son super kiss continué comme sa!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://em0pix.skyblog.com
Grenat
p'tit brin d'invokeuse
p'tit brin d'invokeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 635
Age : 26
Rang pour les jeux : Invokeuse membre d'Avalanche et du Seed
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: ff8 - Et si tu n'était plus là... > by grenat<   Sam 25 Fév - 22:10

Chapitre 3

Sur la passerelle, Nida conduisait la BgU. Squall à ces côtés, ne disait rien, mais bon, il avait pris habitude et ne c’était pas rendu compte que pourtant il y avait un changement.

- Chef, on s’arrête à Winhil alors ?

Squall aquiessa. Le pilote soupira et commença a siffloté ‘un air joyeux. Squall, lui, n’avais rien de gai, il était sinistre, le dos posé contre le mur, le regard perdu dans le vide et les bras croisé. « Il est inévitable, mais dans le futur comme dans le présent nous l’aurons détruit… »

- Ellonne de nouveau je vais recourir à ton aide pensa Squall.

La BGU ralentit et se posa en délicatesse sur le sol. Squall pris le micro près de lui.

- Zell, Selphie, Irvine rejoignait moi dans le hall. A tout de suite.

***
- Gné ? S’est quoi cet histoire ? s’interrogea Selphie.

- J’en sais rien allons-y…

Les trois compères arrivèrent devant Squall. Sa mine pour le moins sombre ne les rassurèrent pas.
- Bon écoutez, je vais faire une mission solo, mais il me faudra pourtant toute votre aide.

- Mais…

- Protégez Linoa, ne la quittez pas, je vous le demande comme un service, s’il vous plait…

- Hey tu va nous expliqué oui ? Rétorqua Selphie.

- Ce serait trop long…

- Vive l’excuse, maugréa Zell.

- Partez pour l’orphelinat et venez me chercher des que la mission de Quistis sera accomplie. J’ai toutes confiances en vous.

- Mais tu peux pas partir Squall tu est le directeur de…

Mais Squall s’était déjà engagé dans le couloir à grande enjambé, bousculant presque les élèves qui le regardait incrédule. Irvine regarda Zell et Selphie qui contemplait la scène les yeux exorbité.

- Si vous voulez mon avis, cette histoire n’a rien de bon… assura le cow-boy en réajustant son chapeau.

***

- Ellonne ?!

Il avait ouvert brutalement la porte, mais l’endroit était désert.

- Ellonne !! Répéta t’il.

Ses mots résonnèrent, il fallait se faire une évidence, Ellonne n’était pas là. Squall s’assis et respira lentement, il ni avait pas pensé, il était sur que celle qu’il considérait comme ça sœur serait là, mais non… Et il avait dit au autre de venir le rechercher à la fin de leur mission, au final, il était donc coincé ici. Il étouffa un juron, la porte s’ouvrit…

***

- Irvine ! Où est Squall ?

Cela faisait une heure que Linoa remuait toute la fac à la recherche de Squall, mais en vain.

- Il est en mission solo. Répondit Irvine dans un soupir.

Linoa ne pris pas très bien la réponse, elle regarda Irvine avec de gros yeux en proie d’un « mais non s’est une blague ! » Mais Irvine avait l’air tout à fait sérieux contrairement à ses habitudes. Elle croisa les bras et fixa le grand châtain d’un regard noir comme si il était coupable de se qu’il venait de lui annoncer. Le prenant à la rigolade, il commença ses grandes habitudes de dragueur.

- Mais moi je suis là Linoa !

- S’est ça… Dégage !

Linoa avait assené un tel coup à Irvine qu’il tomba dans la fontaine. Tout le monde éclata de rire mais tout de même, Linoa fut surpris de cette soudaine force. Irvine réapparu trempé en crachotant de l’eau. Elle ne l’aida pas et s’échappa vers le parc.

Elle s’assit dans un petit coin au calme, regardant la mer. Ici, ils y avaient beaucoup d’amoureux qui ne parlait pas, yeux dans les yeux il ni a pas besoin de mots… Et pourtant aujourd’hui Linoa était seul. « Mission solo… » Ces mots résonnait dans sa tête depuis un petit bout de temps elle ne comprenait pas comment Squall aurait pu lui caché cet mission mystérieuse. Les hauts parleurs annoncèrent :

- Nous allons nous poser près de l’orphelinat.

Quistis apparu dans l’embouchure accompagné de plusieurs sEed. Quand elle aperçu Linoa seul, elle ne pu empêché ce sentiments de satisfaction. Mais elle devint vite honteuse de vouer une telle critique à son amie et s’approcha d’elle.

- Linoa ?

- Ah, Quistis…

Quand à la brune, elle n’avait pas oublié que l’ex prof était allez rendre une petite visite au directeur hier soir, Linoa n’avait pas manqué de se faire une montagne d’idée par rapport à la « mission solo – nuit étrange »

- Que fait tu l’a ? interrogea Quistis.

- Ca te regarde ?

- Excuse moi, je dois y allez, mais avant…

Les yeux bleu se plongérent dans ce de Linoa.

- Fait attention à Squall, il est très étrange en ce moment.

Quistis pensait « peut être à cause de toi » et Linoa avait une pensée réciproque, si bien que les deux jeunes filles eurent bien du mal a ne pas giflé l’autre.

- Mademoiselle Trampe, nous devons y allez.

- Oui j’arrive ! Au revoir Linoa…

- C’est ça…

Quistis repartit et Linoa la suivie du regard. Elle venait soudainement de réagir, « fait attention à Squall ». Oui mais on ne pouvait pas dire que en ce moment Squall prêtait vraiment attention à elle ! Qu’est ce que c’était cet recommandation étrange ? La jeune femme secoua la tête et préféra quitter les lieux.

***

- Quistis ? Mais qu’est ce que…

Edea se précipitait vers Quistis, ses longs cheveux détachés ondulaient sous le soleil. Quistis s’approcha de celle qui avait était leur deuxième mère.

- Désolé gouvernante, s’est un ordre de Squall répondit la blonde en désignant les 5seeds derrière elle. Nous devons étudier les lieux pour voir l’influence d’Ultimecia ici.

- Je vois…

- Nous ne serons pas long ne vous inquiétez pas.

- Je te fait confiance répondit Edea dans un sourire.

- Il y a aussi… Pourriez vous parler à Squall ? Il m’a demandé de vous emmener avec moi. Je ne sais pas se qu’il à en ce moment, il est très étrange…

- Sa n’a rien de bon alors… Je viendrais avec toi, je laisserais Cid s’occuper de l’orphelinat après tout !

- Merci je…


Quistis n’avait pas fini qu’un hurlement atroce se fit entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://japan-h3art.actifforum.com
Grenat
p'tit brin d'invokeuse
p'tit brin d'invokeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 635
Age : 26
Rang pour les jeux : Invokeuse membre d'Avalanche et du Seed
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: ff8 - Et si tu n'était plus là... > by grenat<   Sam 25 Fév - 22:57

bon ben ecouté, je met aussi le chapitre 4 vu que je vien de le publié sur fanfic-fr.net =) perso c pas mon chapitre préféré >.<

Chapitre 4

Squall se releva en manquant peu de faire tombé la chaise ou il avait pris place. Il tourna brusquement la tête vers le visiteur, la lumière de dehors l’aveugla mais petit à petit il distingua un homme. Une fraction de seconde, il avait même cru se voir mais quand la notion de la vue lui revint, il distingua…

- Laguna ?

Squall repris vite la notion du temps et se précipita vers l’homme.

- Où est Ellonne ?

Laguna resta planté avec un regard interrogateur. Il était vrai que c’était plutôt inhabituel de trouver un Seed dans la maison de sa nièce surtout…Lui…

- Squall ? Mais qu’est ce que…

- OÙ EST ELLONNE ?!

Le président passa une main dans ses cheveux en murmurant.

- Euh… Comment dire. Elle… Elle est introuvable.

- Vous voulez dire…

Squall encaissait la nouvelle : « Ellonne introuvable, aucun moyen d’en savoir plus, impossible d’aidé Linoa, Ellonne introuvable… » Il tenta de trouver plus d’information en regardant Laguna qui lui tournait maintenant le dos.

- Qu’est ce que vous avez ?

- Sa me fait juste bizarre que tu me vouvoie…

- Hein ?

Mais qu’est ce qu’il délire encore celui là ne c’est pas possible… Ellonne est introuvable et il juge le moment propice pour délirer ? !

- Laissons ça de côté, qu’est ce que tu fais là ? Interrogea Laguna d’une voix un peu froide.

- Il faut que je voie d’urgence Ellonne.

Un silence pesant retomba. Laguna soupira, à voir, il était extenué et avait du passez beaucoup de temps à la recherche de sa « nièce », mais Squall ne voulais pas s’attarder sur les détail, il fallait à tout pris retrouver Ellonne.

- Et bien je crains qu’il faille que tu attendes… trancha Laguna comme si il avait lu les pensée de Squall.

- MAIS C EST URGENT !

Le président fut surpris de la violence émise dans la voix de Squall, il exprima un sourire vague et un regard gêné.

- Tu es bien… Comme je le pensais.

Squall n’en pouvait plus, l’ex soldat ne comprenait rien à rien et il ne servirait non plus de lui parler plus longtemps, Ellonne n’était pas ici, il la chercherait lui-même. Il s’avança vers sortie mais une main le rattrapa par l’épaule.

- Squall… Est-ce que tu te souviens de se que je t’ai dit à bord de l’hydre ?

Le dénommé visé s’empocha de répondre « Mais je m’en contre fiche ! » Il hocha négativement la tête et Laguna se racla alors la gorge.

- Euh…Eh bien je crois que je peut te parlé aujourd’hui.

- Je n’ai pas le temps…

- C’est important Squall…

- Ce que je dois faire aussi est important ! Linoa est en danger ! VOUS NE COMPRENER DONC RIEN A RIEN TOUS ?!

En se retournant, il fut surpris de voir que Laguna ne l’écouter pas, il s’emblait plongé dans un problème difficile dont il ne comprenait pas la solution, finalement, Squall ni tint plus il s’avança vers la issue mais....

- Tu es bien… Comme nous.

Les paroles du président avaient le don de l’énerver au plus au point. Il serra le poing respira bruyamment et continua sa route vers la sortie.

- Squall… il faut que je te dise, enfin comment le dire, voilà…Raine, est enfin… Etait ta mère.

Squall resta figé. Tout défila devant lui, Raine alors, Laguna ? Non ! Non il avait du mal entendre.

- Qu… Comment ? Vous pouvez répéter ça ? Questionna t’il d’une voix qu’il lui était inconnu.

Lui qui depuis toujours avait vécu seul, s’était fait l’idée qu’il était seul, avait grandi avec le seul amour d’Ellonne, puis séparé de celle-ci avait était considéré comme un être introvertie, sans sentiments, car il avait toujours vécu SEUL ! Comment avait il pu ? Il se moquait de lui ! Ses parents, s’était bien la dernière de ses pensé, mais celle qui lui avait tant fait souffrir depuis toujours ! Il enviait les autres, lui aussi aurait voulu vivre dans une vraie famille ! Linoa… S’était elle qui avait su trouver les mots, comblé la place, et il allait la perdre ! Raine… Se mère ? Mais Raine été morte ! Laguna l’avait laissé mourir ? Il se retourna violement et donna un coup de point à L’homme. L’autre trébucha et tomba au sol.

- Vous n’êtes qu’une belle ordure.

- Je… Je sais oui…

Squall aurait voulu hurler, pleurer, mais il ne trouva rien à faire, il resta sans bouger à regarder son père… Son père qu’il avait frappé dans un élan d’aveuglement. A présent, le nez de Laguna saignait et il tentait tant bien que mal d’arrêter le flux qui coulait de ses narines ensanglanté. Il sourit bêtement.

- J’en était sur, mais je ne t’en veux pas, je… Je te comprends.

- Vous ne comprendriez jamais…

- …

Il avait encore du mal à avaler la nouvelle. Il les avait recherché, en vain… Tout ces souvenirs et là, aujourd’hui, tout devenait claire au moment ou il si attendait le moins! Ellonne, le savait, et a travers tout ces rêves, c’était donc ça… Elle voulait que Squall découvre, qui était son père… ?

- Vous l’avez laissez mourir…

- Je t’en supplie Squall…

- Vous nous avez donc abandonné, tout les deux ! Mais s’est impossible je ne peux pas être…

Squall se résignait, il ne voulait pas dire « son fils » car il en était incapable. Il regarda une dernière foi Laguna et sortie de la maison à grande enjambé. Non. Ils n’avaient pas de parents, il n’en avait jamais eu et il n’en aurait jamais !

***

- Qu’est ce que c’était ? S’inquiéta Quistis.

Edea murmura une parole inaudible et se mit à courir vers l’orphelinat. Quistis fit signe au groupe de seed et à leur tour ils s’engagèrent dans l’orphelinat.

- CIID ?!! Hurla Edea.

Personne ne répondit, et en ouvrant la porte de la chambre, tout le monde s’arrêta devant la scène qui se dressait devant eux.
Allongé au sol, la bouche ouverte dans une expression d’horreur.
Cid était mort.

***
Une étudiante sortie de l’infirmerie, l’air sinistre elle hocha négativement la tête. Tout le monde était assis dans le couloir attendant une nouvelle, la nouvelle il l’avait désormais. Quelque un se regardait, d’autre avait fondu en larme, d’autres préférèrent quitter le couloir. En toute cause, c’était un silence de deuil qui régnait maintenant dans la BGU. Là-bas, dans l’autre salle, le docteur, Edea et Quisits.

Les trois femmes étaient bouleversées. Quistis s’était assise contre le mur, la tête sur ces genoux repliés et le docteur Kadowakie sanglotait sur son bureau. Edea tenait la main de son mari, elle n’avait manifesté aucune émotion mais la peine, la souffrance, la douleur, tout ce lisait dans ses yeux noirs. Elle hoqueta et se pris la tête et commença à gémir.

- Non, je t’en supplie Cid !

Les élèves sursautèrent, le silence avait était brisé par l’explosion de la porte, un immense rayon bleu traversa le couloir suivi d’hurlement d'étudiants.

- EDEA !

Quistis s’était levé en se protégeant tant bien que mal de la force que projetait la sorcière.

- Tout est DE VOTRE FAUTE ! Cria t’elle en projetant une nouvelle onde.

Cet fois si, Quistis ne pu éviter une tell puissance et fut projeter contre le mur. Elle vacilla est tomba au sol, inconsciente.

***

Squall marchait devant lui, il traversa bientôt le pont de winhill. Tout ce qu’il avait entendu lui montait à la tête. Il ne savait plus quoi faire, Linoa, Ellonne… Sans Ellonne il lui serait impossible de comprendre quoi que se soit ! Mais il continua de marché, sans itinéraire sans se douter qu’à plusieurs kilomètres, plus d’une vie à la BGU étaient menacé…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://japan-h3art.actifforum.com
linoa
Sorciére blanche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3714
Age : 29
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: ff8 - Et si tu n'était plus là... > by grenat<   Dim 26 Fév - 0:09

trop bo j'adore de trop grenat tu es une artiste

_________________
I"ll be here... Why?... I"ll be waiting here... For what?... I"ll be waiting ...for you... so... If you come here... You'll find me... I promise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-univers.forum2jeux.com
Yuna
Agathe the power
Agathe the power
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2131
Age : 26
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: ff8 - Et si tu n'était plus là... > by grenat<   Dim 26 Fév - 0:10

jss dac avc linoa c tro tro tro bo kiss silence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://em0pix.skyblog.com
Grenat
p'tit brin d'invokeuse
p'tit brin d'invokeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 635
Age : 26
Rang pour les jeux : Invokeuse membre d'Avalanche et du Seed
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: ff8 - Et si tu n'était plus là... > by grenat<   Dim 26 Fév - 1:49

oo merci les filles vous zete trooo sympa =D
ca mencourage a continué mercii jvs zadore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://japan-h3art.actifforum.com
Rikku
une jolie petite al behd
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1448
Age : 24
Rang pour les jeux : Membre du Soldat et des Seed blanc
Date d'inscription : 28/02/2006

MessageSujet: Re: ff8 - Et si tu n'était plus là... > by grenat<   Jeu 2 Mar - 15:35

Et comment qu'il faut que tu continues!! Il faut ABSOLUMENT que la continues!! Je veux savoir la suite!!!

P.S: je suis d'accord avec Yuna et Linoa!! silence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lilizette.skyblog.com
Grenat
p'tit brin d'invokeuse
p'tit brin d'invokeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 635
Age : 26
Rang pour les jeux : Invokeuse membre d'Avalanche et du Seed
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: ff8 - Et si tu n'était plus là... > by grenat<   Dim 5 Mar - 18:15

Chapitre 5


A la sinistre nouvelle, Linoa avait préféré s’enfermer dans sa chambre. Enfin plutôt dans la chambre de Squall… Elle était allongée sur son lit, les yeux perdus dans le vide croyant à un mauvais rêve, que Squall ne serait jamais partit et que Cid serait toujours en vie. En entrant dans la pièce, elle avait en effet trouvé un petit mot à son attention, un phrase. « Linoa, pardonne moi je dois partir pour une mission urgente mais je reviendrais bientôt je te le promet, fais attention à toi, je t’aime. Squall. »
Une hombre furtif se refléta sur le mur puis disparu. Linoa resserra le morceau de papier qui était toujours entre sa main, se retournant brusquement, mais il n’y avait personne… Sa colère disparaissait peu à peu pour laisser place à la peur.

- Qui est ce ?! Interrogea t’elle d’une voix étranglé.

Mais c’était le silence qui régnait dans la chambre. Elle ferma les yeux un instant, croyant que tout cela était l’effet de son imagination. Elle se rallongea lentement tout de même inquiète… La jeune femme relue à mi voix le mot de Squall qu’elle avait froissé en quête d’un indice mais rien… Elle reposa lourdement la tête sur l’oreiller, des larmes commencèrent à perler ses yeux et elle les essuya d’un geste rageur. Des hurlements déchirèrent le silence et ses pensées et elle se releva d’un geste brusque. Souffle court, elle approcha son oreille de la porte. La sérénité était retombée, elle hasarda, posa sa main sur la poigné et l’ouvrit lentement. Le couloir était vide, mais on s’entait l’agitation au bout de celui-ci. Méfiante, elle regratta vite de ne pas avoir pris son arme. Elle avança donc prudente vers l’embouchure. Ses pas résonnaient dans le couloir mais le bruit de lutte se fit de plus en plus fort au fur et à mesure de sa marche. Son cœur battait et elle posa une main sur sa poitrine pour calmer l’angoisse. Mais qu’est ce qu’il se passe ? Elle arrivait à la dernière porte mais en voulant tourner la poigné, la porte ne s’ouvrit pas. Elle força, mais elle se résignait à lui faire front. Elle serra les dents en s’acharnant mais quelqu’un l’avait bien enfermé. Elle cria en donnant des coups rageurs pour signalé sa présence, en vain, derrière, des hurlements de plus en plus fort se faisait entendre. Elle se laissa glisser le long du mur prise de tremblement. Ces histoires la rendaient folle. Mais déjà des ultra son traversais ses esprit, si bien qu’elle se prit violement la tête à l’entendit de bruit strident de la dimension parallèle.

- Ellonne soupira t’elle entre ses dents.

Elle tenta de se relever mais ses genoux fléchir et elle tomba en perdant connaissance.

- Linoa ?

La jeune fille ouvrit les yeux, une forme vague se dessinait dans les ténèbres.

- Je n’ai pas beaucoup de temps, cette connexion me demande beaucoup d’énergie…

Linoa tenta de se relever mais une main la retenue.

- Il ne faut pas que le future devienne présent, il faut changez le cour du temps, faire des sacrifices, j’ai perçu des choses, des choses dont je n’aurais pas du, j’ai commis un acte effroyable et le monde va en souffrir contre ma volonté je t’en pris Linoa, arrête cette guerre et retrouve Squall.

- Je ne comprends pas Ellonne… Ellonne ?!

Linoa se rendit compte qu’elle était de nouveau revenue dans les couloirs de la BGU, étendu au sol elle respirait bruyamment. Toutes les paroles d’Ellonne tambourinaient ses pensées. Qu’est ce que c’était ces recommandations ? Et qu’est ce que c’était « cet chose qui va faire souffrir le monde » ? Une secousse dans sont dos la fit hurler. Elle n’eu pas le temps de se reculer, une masse la cloua au sol. Elle se releva tant bien que mal en faisant roulé l’origine de sa chute mais…

- Oh non…Non !

Linoa pris la jeune fille qui était tombé inerte à ses pieds. Elle ne la connaissait pas beaucoup, elle savait juste qu’elle devait passer l’examen du seed dans peu de temps. L’ex résistante incanta la formule soin mais la jeune fille ne regagnait pas ses forces, elle gémissait de douleur et suffoquait. Contre sa volonté, Linoa pleurait, elle aurait voulu être sur d’elle pour mètre en confiance la jeune étudiante mais elle était incapable de savoir se qui était bon ou pas tellement la panique montait en elle.

- Linoa… ?

Linoa passa un doigt sur la bouche de la jeune fille pour qu’elle ne perde pas le peu de force qui lui restait. Celle-ci entrouvrit les yeux.

- C’est trop tard… Il faut sauver la fac, Edea…

Elle eu une dernière respiration et elle retomba sans vie dans les bras de Linoa.

***

Squall s’était mis en tête de marcher jusqu'à Timber, la route était longue et rude et il pensa même que son comportement était plus que stupide.
Est-ce que seulement tout ça servirait à quelque chose ?
Il stoppa ses pas, non bien sur, ça ne servirait à rien… Il se retourna, d’ici, Winhil n’était plus qu’un minuscule point dans le paysage. Il soupira et s’assit sur un rocher non loin de son chemin en se prenant la tête. Et la BGU ? Ne lui avait il pas confié un poste important parce qu’o lui faisait confiance ? Hors la méritait il cet confiance… Non.
C’est alors qu’il les entendit, à peine audible, des pleurs. Il releva lentement la tête, non il ne rêvait pas, il y avait quelqu'un ici ! Il se retourna, en face de lui se dressait un autre rocher, il s’en approcha et c’est là qu’il la découvrit. Gémissant, pleurant et tremblante, Ellonne.

***

- Non ! Réveille toi !

Mais il n’y avait rien à faire, la jeune étudiante était passée dans l’autre rive. Linoa ferma les yeux de celle-ci d’un geste tremblant et se releva. Mais alors qu’elle reculait tout en restant fixé sur le corps inerte. quelque chose la saisit par le cou, elle suffoqua en se débattant. Ses pieds ne touchaient plus le sol, cette lévitation soudaine, elle l’avait déjà ressentie… Deling City, le défilé, Edea. Elle retomba lourdement en criant les larmes aux yeux.

- Tout ça, c’est de ta faute aussi…

Linoa se releva, la vue brouillé par les larmes. C’est alors qu’elle l’aperçu, Edea, le regard vide de toute expression, brandissant son bras vers sa victime.

- Tu vas payer…

Ce qui surpris la jeune résistante, c’était la voix pleine de haine et de tristesse de la sorcière. Elle n’eu pas le temps de comprendre autre chose qu’elle fut projeté contre le mur. Complètement déconnecté de la réalité, elle sentit les doigt fin de la sorcière serrée son cou.

- J’aurais du le faire depuis le début… murmura Edea. Depuis le début que je le savais.

Linoa gémit en tentant toujours de se dégager. Le souffle court, tout commença à basculer dans les ténèbres. Squall je t’en supplie Squall… Elle ne pouvait plus respirer, confondant la réalité et ses pensées… Elle entendit un bruit sourd et l’étreinte se desserré peu à peu.

Squall…

***

- Ellonne !
- NE T APPROCHE PAS !

Squall se figea et regarda sa « demi-sœur » d’un regard profond.

- Mais…
- Je t’ai dit de ne pas m’approcher ! Je suis un monstre va t’en, VA T EN !

Squall resta perplexe mais s’approcha de la jeune fille.

- Qu’est ce que tu raconte…

Elle fondit en larme et tourna le dos au jeune homme. Le seed s’assit pour être à la hauteur de Ellonne et posa sa main sur son épaule.

- J’ai besoin de toi…
- ARRETE !

Elle semblait complètement folle, en proie d’une véritable lutte contre elle-même. Elle se retourna d’une geste vif les yeux rond et fixa Squall.

- Je ne me le pardonnerais jamais…
- Mais de quoi tu…
- Par ma faute, par ma faute… Raaa !
- Ellonne !

Squall secoua Ellonne qui ne cessait de se lamenter.

- Squall… J’ai tué Cid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://japan-h3art.actifforum.com
Rikku
une jolie petite al behd
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1448
Age : 24
Rang pour les jeux : Membre du Soldat et des Seed blanc
Date d'inscription : 28/02/2006

MessageSujet: Re: ff8 - Et si tu n'était plus là... > by grenat<   Dim 5 Mar - 18:26

Woua!!!!!!!!!!!!!!!!! Trop biiiiiiiiiiiiiiiiiiiieeeeeeeeeeeeeeeeennnnnnnnnnnnnnn!!!!!!!!!!!!
Vite il me faut la suite je suis en manque!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lilizette.skyblog.com
Yuna
Agathe the power
Agathe the power
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2131
Age : 26
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: ff8 - Et si tu n'était plus là... > by grenat<   Mar 14 Mar - 22:22

jm tro jss préssé de lir la suite kiss jtdr silence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://em0pix.skyblog.com
linoa
Sorciére blanche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3714
Age : 29
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: ff8 - Et si tu n'était plus là... > by grenat<   Mar 4 Avr - 11:24

vive la suite vive la suite lol
j'adore de trop ta fan fic grenat elle est magnifique

gros bisous et n'oubie pas de la terminée lol kisous

_________________
I"ll be here... Why?... I"ll be waiting here... For what?... I"ll be waiting ...for you... so... If you come here... You'll find me... I promise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-univers.forum2jeux.com
Djidane
Rimeur d' élite
Rimeur d' élite
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1284
Age : 30
Rang pour les jeux : Chef des Seeds /membre des Turks/Gardien au chomdu (vive le PEL)
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: ff8 - Et si tu n'était plus là... > by grenat<   Dim 9 Avr - 17:46

J' ai pris le temps de lire ta fic et jee la trouve super, que de rebondissements !!!
continue comme ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fantasy-final.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ff8 - Et si tu n'était plus là... > by grenat<   

Revenir en haut Aller en bas
 
ff8 - Et si tu n'était plus là... > by grenat<
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et si aujourd'hui était votre dernier jour à vivre?
» Si j'était un personnage de jeu d'aventure je serais ...
» Pourquoi c'était mieux avant...
» Quel était votre rêve d'enfant ?
» La douleur qui se tait n'en est que plus funeste.[Luke] FINISH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VIII-2 Continue :: Sujet de l'ancien Forum :: Corbeille :: Autres :: Les fan fics-
Sauter vers: